1 Fév

Moteurs TCe Renault

TCe 130

 

Définition

Les blocs TCe développés par Renault ont pour objectif de minimiser la consommation et les émissions de dioxyde de carbone tout en conservant l’agrément de l’essence (puissance, vivacité…). Ils se différencient donc d’un moteur thermique classique et étudient une nouvelle piste selon laquelle l’essence, à l’instar du diesel, peut lui aussi être moins polluant en CO2 et moins gourmand.

Principe

Un TCe est précédé la plupart du temps par l’appellation “Energy“. Celle-ci indique que le moteur a été spécialement développé en vue de l’obtention du meilleur rendement possible. Diminution du nombre total de cylindres, emploi de matériaux modernes, architecture optimisée, Stop & Startnouvelle génération… Tout est pensé dans ce sens.

Etat actuel

D’ici 2015, Renault veut que 85% de ses motorisations essence soient des TCe. On se trouve donc en pleine phase d’expansion de ce nouveau type de blocs. Le fait qu’ils soient relativement rentables sur la durée (faible appétit) non malusés et bien moins chers à l’achat que les blocs diesels jouent largement en leur faveur auprès des particuliers.

Evolution

Les premiers moteurs TCe ont commencé à remplacer l’offre essence standard en 2007. On a par exemple pu en voir sur la Renault Modus ou la troisième génération de la Clio. Aujourd’hui, ils se sont bien démocratisés (même chez Dacia) pour, dans quelques années, constituer l’unique possibilité essence du groupe français.

Anecdote

TCe désigne en anglais “Turbo Control efficiency”. Ce type de moteur emploie en fait la technologie de la turbocompression (ou downsizing), qui consiste à réduire sa taille, son poids et son énergie requise tout en “boostant” son efficience. C’est pourquoi on se retrouve parfois sur des autos avec seulement trois cylindres (0,9l) mais la performance de quatre.

Il existe une technologie similaire au TCe chez Ford. Elle s’appelle EcoBoost.

10 Mar

La nouvelle Toyota Yaris Sport GRMN à Genève

Avec son moteur Lotus Elise.
Par rapport au modèle normal, cette Yaris GRMN dispose de réglages de suspension spécifiques, et de disques de frein plus grands et rainurés à l’avant.
toyota-yaris-restylee-grmn-geneve-2017

toyota-yaris-restylee-grmn-geneve-2017

toyota-yaris-restylee-grmn-geneve-2017

toyota-yaris-restylee-grmn-geneve-2017

toyota-yaris-restylee-grmn-geneve-2017

A l’intérieur, la Yaris GRMN reçoit des sièges sport en daim qui, en plus d’être agréables au regard, offrent un très bon maintien latéral. On retrouve aussi un pédalier en aluminium, des tapis de sol, un volant sport en cuir et des compteurs spécifiques avec des aiguilles rouges et un tachymètre gradué jusqu’à 260 km/h.